vendredi 25 avril 2008

fin avril

Countdown 1, série sans intérêt, je doute que DC la sorte en collection. D'ailleurs l'éditorial de Dan Didio expose les problèmes de rythme naturel qui ont handicappé cette série.

Hulk 3, très bons dessins, nombreux monstres. Hulk remonte au top. L'identité du Hulk rouge n'est pas révélée même si elle devient évidente.

Alien vs Predators Civilized Beasts, ce genre d'histoires a perdu son intérêt depuis longtemps.

Avengers/Invaders sketchbook, ça a l'air prometteur mais l'échec de la même équipe sur Super Powers me fait douter. D'un autre côté les héros Marvel ont plus de profondeur que les seconds couteaux de l'âge d'or.

Hellboy the Golden Army, un flashback et une légende en prologue au nouveau film.

Spirit 16, cette histoire par Aragones, Evanier et Paul Smith est très sympathique. Mais la série reste une série moyenne.

Death of the New Gods 8, la parution de Countdown 2 la semaine dernière nous donnait un avant-goût de la fin. Ici tout est révélé. Les épisodes de Kirby existent sous forme d'Omnibus. Starlin aura fait de son mieux avec sa sensibilité propre.

Batman 675 présente un de ces concepts idiots que Morrison élève au rang de génial. Dans les années 70, un adversaire de Batman avait ses nerf optiques au bout de ses doigts. Ici son adversaire a neuf doigts et des yeux tatoués dessus, une allusion à la série 52. Mais surtout c'est la découverte de son identité secrète par sa petite amie qui est le point fort de l'histoire. Steve Englehart avait déjà utilisé cette idée lors de son passage remarquable sur le titre. Par contre Ryan Benjamin n'est vraiment pas à la hauteur. Quel dommage que les très bonnes histoires de Dini et Morrison soient si médiocrement illustrés.

Thor 8, cette série est de toute beauté. JMS écrit comme Neil Gaiman. Djurdjevic et Miki sont aussi bons que Coipel.

Wolverine First Class 2, surprise, cette série est pleine d'humour et BONNE! Fred Van lenter est le nouveau Peter David ou Dan Slott.

Hulk vs Hercules, un one-shot dans le même ton que la série régulière, avec un flashback et une réédition.

2000 AD seul Savage de Pat Mills est lisible. Les autres séries sont visuellement trop sombres.

Mighty Avengers 12, un flashback avec Nick Fury sans rapport avec cette série. C'est le lien entre Secret War et New Avengers d'une certaine façon.

Uncanny X-Men 497, Brubaker plonge les nouveaux X-Men dans les années 60, c'est-à-dire l'époque des anciens X-Men. Au moins il a de nouvelles idées.

Spider-Man One More Day Hardcover, bien que ça commence médiocrement, l'histoire devient plus intéressante et les dessins s'améliorent de façon spectaculaire. Les bonus sont très intéressants.

Fables 72, Cendrillon en tant qu'agent secret!

X-Men First Class 11, une histoire sans queue ni tête

She-Hulk 28, série en chute libre.

Ultimate Spider-Man 121, pour une fois Bendis fait une histoire en un numéro.

dimanche 20 avril 2008

comics mi avril

DC Countdown 2, Jimmy Olsen contre Darkseid puis Orion contre Darkseid par Scott Kolins.

The Phantom 22, une bonne série. La mort de Diana Palmer était inattendue.

Captain America 37, Brubaker joue avec les nerfs de ses lecteurs. Les anciens ne sont pas dupes de ses tours de passe-passe.

Suicide Squad 8, la fin pleine de retournements. Espérons qu'on donnera une autre chance à Ostrander.

Bat Lash 5, hélas, je doute que cette série fasse beaucoup d'émules.

ASM 557, Bachalo est certainement talentueux mais il ne convient pas du tout. L'histoire n'était sans doute pas aussi confuse que le dessin mais c'est l'impression qui reste. Barry Kitson le mois prochain.

Brave and the Bold 12, la conclusion des 11 épisodes précédents avec le retour de la plupart des guest stars. Tout a l'air précipité, l'intrigue, le dialogue.

Badger Saves the World 5, plein de moments absurdes comme on les aime.

Grendel Behold the Devil 6, une série qui ne déçoit pas.

Incredible Hercules 116, des couvertures de toute beauté, ce mois-ci par John

Romita Jr mais surtout un scénario qui combine espionnage et mythologie. Même les couleurs sont remarquables cette semaine.

Iron Man 28, une autre série qui fait appel à l'espionnage. on y voit une ancienne armure et l'affrontement final contre le Mandarin.

Iron Man Legacy of Doom est le troisième volet des aventures d'Iron et Dr Doom déja racontées dans les numéros 150 et 250 de la première série. Michelinie et Layton sont aux commandes.
C'est rétro d'une certaine façon mais ça devrait plaire à ceux à qui l'orientation de Civil war n'a pas plu.

Detective Comics 841, j'avais raté ce numéro il y a quelques mois.

Lone Ranger 11, un western de qualité. Les fans de western ont plus de choix ces temps-ci et c'est tant mieux. D'ailleurs l'éditeur Dynamite entertainment va lancer une série sur la base du personnage joué par Clint Eastwood dans la trilogie des dollars de Sergio Leone.

Superman 675, le type d'histoire que l'on attend de Superman : un dilemme avec une solution, des assaillants à la hauteur, un décor galactique.

Dreamwar 1, apparemment les équipes DC prises à leur grande période (les Titans de Perez et Wolfman, la JLA des années 60) rencontrent les équipes de Wildstorm. Un essai pour ressusciter Wildstorm?

Pigeons from Hell 1, une adaptation d'une histoire d'horreur de R.E. Howard. Parfois le dessin est si sombre qu'on ne sait même pas ce qu'on voit.

Usagi Yojimbo 110, qui eut cru qu'une série animalière puisse être un succès pérenne? Cette histoire a une morale: attention à qui vous offensez.

Avengers the Initiative 11, si seulement les dessins et les couleurs étaient plus clairs et plus lisibles.

War is Hell 2, Ennis et Chaykin se font plaisir en racontant le genre d'histoire qu'ils aiment mais ça n'a rien d'exceptionnel.

Salvation Run 6, Joker et Luthor se tapent dessus puis les paradémons envahissent la planète.

Captain Marvel 5,tout est révélé. Dans les forums de discussion, on trouve de l'enthousiasme et du dégoût.

X-Factor 30, toujours intéressant et avec une note d'humanité.

Annihilation Conquest 6, du space opera dans un style proche de 2000 AD mais qui reste typiquement Marvel. Dans cette conclusion, les héros connaissent de lourdes pertes mais triomphent d'Ultron.

Groo Hell on Earth 4, le message écologique se combine bien avec le motif de la stupidité inhérent à Groo.

Uncle Scrooge 374, 3e partie de la célébration des 60 ans d'Uncle Scrooge.

samedi 19 avril 2008

Void Indigo de Steve Gerber

Depuis la mort de Steve Gerber j'essaie de collectionner toute son oeuvre. Je viens de lire Void Indigo, le graphic novel, les numéros 1 et 2 de la série publiée par Epic et le synopsis des numéros 3 à 6 sur le blog de Gerber.

La série a dû être annulée en raison de la violence extrême (à moins que ce ne soit le sexe). Cette histoire d'un barbare réincarné dans le corps d'un extra-terrestre qui cherche à se venger des mages qui l'ont torturé et tué il y a 11 000 ans. Ce projet est né comme une proposition pour relancer Hawkman mais refusée par DC.

On est bien loin du concept original. Le mysticisme dans cette série est bizarre et on a vraiment du mal à suivre les différentes intrigues à tel point que même en lisant les histoires à la suite je devais revenir sur mes pas pour me souvenir de qui est qui. Le dessin est peu inspiré. Si le graphic novel est mieux (il est entièrement peint), la série a des couleurs assez laides. Quand au scénario il y manque cet élément humain que Gerber mettait dans ses succès précédents, il y a trop peu d'êtres humains moyens.

L'échec de la série est lié au fait que Gerber ait cherché à se conformer au genre d'Epic : science-fiction et fantastique. Ce type de limites venait-il du fait que Marvel ne voulait pas que Epic lui fasse concurrence? Ou peut-être Gerber avait-il simplement utilisé ses meilleures idées dans sa jeunesse.

dimanche 13 avril 2008

comics mi-avril 2008

The Twelve 4, cette série reste la priorité à lire chaque semaine où elle parait. Cet épisode m'a moins emballé, il ne se passe presque rien. Après la montée de la tension dans les épisodes précédents, j'attendais plus.

FF 556, 40 super-héros ne peuvent pas arrêter une super-menace mais attention, Reed Richards arrive comme la cavalerie.

Punisher 56, Frank contre 8 militaires comme lui. Arrivera-t-il à s'en sortir?

Doctor Who Classics 5, Dave Gibbons commence à avoir la maturité du dessinateur de Watchmen mais les histoires sont puériles.

Exterminators 28, le premier volume de cette série est paru en France. Cette série mérite le succès, elle est bizarre; le seul regret st que le rythme mensuel est dur à suivre et le scénariste ne semble plus avoir le temps de décrire ses personnages.

Young Liars 2, je ne sais pas ce que cette histoire a à voir avec la précédente mais Lapham a réussi à capter mon attention.

FX 2 est vraiment une série sympathique. Il n'y a pas le coloriage moderne qui obscurcit les dessins, et les auteurs ont l'air de s'amuser.

The Evil Dead 4, Mark Verheiden et John Bolton ont vraiment réussi la transition du film à la BD avec un ton décapant.

Echo 2, la série démarre en force. Terry Moore montre qu'il sait faire plus que le romantique et son style de dessin convient aussi au techno-thriller. Sa série a le potentiel de plaire tant aux amateursd de manga qu'aux amateurs de super-héros. Un des meilleurs débuts de 2008.

Wonder Woman 19, une histoire avec un Green Lantern. Une bonne description des types de mentalités différentes entre les cultures.

Omega the Unknown 7, à un numéro de la fin, je dois dire que cette série n'a pas convaincu.

Justice of America 14, Geoff Johns combine un certain nombre d'intrigues : la mort des nouveaux dieux, Kingdom Come, et Blackest Night.

Dan Dare 5, Dan Dare aux mains du Mekon, il se passe quelque chose qu'Ennis nous révélera au prochain numéro.

Nova 12, la capacité d'Abnett et Lanning à utiliser des personnages de seconde zone de façon intéressante est stupéfiante.

The Last Defenders 2, tout le monde a un bon souvenir de cette série quand Steve Gerber l'a révolutionnée mais personne ne sait s'y prendre. Même quand l'humour est présent il y manque le sens de l'absurde de la condition humaine.

Amazing Spider-Girl 17, le type de série que marvel ne fait plus et pour cause. Difficile de trouver de l'intérêt à ces personnages qui manquent de personnalité. De plus la narration à la première personne devient vraiment lassante à la longue.

Green lantern Corps 23 retourne aux membres réguliers de l'équipe. Mais les dessins et les couleurs sont toujours trop sombres, ce qui rend l'image difficilement lisible.

Booster Gold 8, cette série est faite pour plaire aux vieux fans avec ces allusions constantes à de vieilles histoires et c'est très bien comme ça.

Titans 1, énième resucée de cette équipe mythique. La sauce prendra-t-elle?

Winick et Churchill sont des pros aguerris et ils donnengt envie de continuer.

Warren Ellis est incroyablement doué. Doktor Sleepless 6 vous fait réfléchir et stimule vos neurones.

Spider-Man Family 8 est une anthologie qui permet de revoir plusieurs périodes du personnages. Deux histoires ont lieu à l'époque où Peter parker sortait avec Gwen Stacy, l'une est inédite, l'autre une réimpression de l'excellent Death and Destiny. Mais ce magazine semble destiné aux jeunes lecteurs à en juger du contenu des histoires.

DC Countdown 3 Superman contre Darkseid

Amazing Spider-Man 556, 2e partie de cette histoire de fanatiques aztèques.

dimanche 6 avril 2008

comics début avril

Countdown presents Eclipso est une réimpression d'anciens épisodes d'Eclipso. Une façon de présenter le personnage aux nouveaux lecteurs qui veulent se préparer pour Final Crisis.

Badger Saves the World 3 and 4. Mike Baron n'a pas perdu une ride. Je trouve même qu'il est meilleur qu'il y a 20 ans.

Adolescent Radioactive Black Belt Hamsters 1 et 2, le retour de la parodie des tortues ninja (parodie du Daredevil de Miller), une série des années 80. C'est bien fait. On sourit plus d'une fois.

Speak of the Devil 5, une histoire horrible qui me rappelle graphiquement le travail de GI Toro.

DC Countdown 4, une série bien inutile.

Savage Dragon 135, toujours plaisir à lire cette série.

The Walking Dead 48, Kirkman relance sa série de façon spectaculaire.

Secret Invasion 1, le nouveau crossover de Marvel. Bendis commence en force à la façon d'Ellis ou Millar. Les dessins de Yu avec l'encrage de Morales et les couleurs de Laura Martin sont bien mieux que ce qu'on avait l'habitude de voir.

Kick-Ass 2. Un titre "indépendant" de chez Marvel.

Buffy Vampire Slayer 13, 2e partie de l'histoire avec Dracula.

Detective Comics 843, Paul Dini is everywhere: the weekly Countdown, Justice League Special and the monthly Detective. Dini loves lesser known characters like Kamandi and Zatanna. His description of her, the Penguin, the new Ventriloquist is wonderful. Best handling of these characters in a long time.

Clandestine 3 avec les membres d'Excalibur de 1988 comme guest-stars.

Vinyl Underground 7, une bonne série Vertigo. J'espère que celle-ci va durer.

Countdown Special Kamandi, une réédition des épisodes de Kamandi en relation avec Countdown to Final Crisis.

Super Powers 2, une série qui ne marche pas. On ne ressent aucune sympathie pour ces héros de l'âge d'or.

The Boys 17. Garth Ennis a une imagination de malade.

Zorro 2, Matt Wagner est un scénariste de choix. Ses scénarios pour Grendel et Batman montrent son affinité pour le style pulp.

Action Comics 863 est la fin du crossover Superman et la Légion des Super-Héros. Cette histoire est suivie de l'annonce d'un projet entre Johns et George Perez lié à Final Crisis et concernant les 3 Légions.

Amazing Spider-Man 555, on voit trop peu les personnages secondaires et puis je n'ai jamais aimé Bachalo.

Dark Tower The Long Road Home2, la suite du méga-succès Gunslinger Born avec les mêmes: Robin Furth, assistant de Stephen King, Peter David, Jae Lee et Richard Isanove.

mercredi 2 avril 2008

fin mars

Green Lantern 29, Secret Origin: La jeunesse de Hal Jordan, une apparition de John Stewart, d'Abin Sur.

New Avengers prologue and New Avengers 39: l'invasion des Skrulls commence
(baillement) DC Countdown 5. Paul Dini est un fan de Kamandi. Très bien mais cette histoire
mal dessinée par Jim Starlin avec en plus une fin horrible pour Una (dévorée par des rats) ne rend pas hommage à cette création de Jack Kirby.

All Star Superman 10. Un autre chef d'oeuvre. Un classique instantané. Le testament de Superman.

100 Bullets 89. Un nouveau chapitre de ce polar noir.

Daredevil 106, est-ce que Brubaker prépare la prochaine compagne de DD? Pour l'instant, c'est le désespoir pour notre héros et ses amis s'inquiètent.

Crossing Midnight 17 aurait pu être la revanche du comics sur le manga. Cette histoire de fantastique japonais est aussi bonne et même meilleure que n'importe quel manga. A suivre mais la série devrait bientôt s'arrêter.

Legion of Super-Heroes 40, le titre reste intéressant. Bravo à Jim Shooter.

She-Hulk 27. Des bons moments alors que Peter David reprend les intrigues de Dan Slott.

Wolverine First Class était beaucoup plus agréable que prévu. Loin de provoquer de la surdose de Wolverine, les descriptions de Logan, Kitty et du professeur X sont parfaites.

Mighty Avengers 11: les pages de Morgane la fée par Marko Djurdjevic valent le prix d'achat.

Damage Control 3, ne série plein d'humour comme Marvel devrait en faire plus souvent. Peut-être devrait-on mettre McDuffie sur le nouveau Spider-Man.

Spider-Man With Great responsibility, 3e titre de Marvel cette semaine qui a lieu dans le passé.

Spirit 15, Paul Smith est un plaisir et son style s'inspire d'Eisner mais il est difficile d'égaler Paul Dini.

Ms Marvel 25, un numéro anniversaire qui reflète l'évolution du personnage et qui est particulièrement bien intégré avec l'invasion des Skrulls.

Ultimate 120 est la conclusion de Spider-Man and his Amazing Friends, en référence au dessin animé des années 80 qui présentait Spider-Man, Iceman et Firestar.

The Killing Joke Twentieth Anniversary edition a été recolorié par Brian Bolland et comprend une autre histoire de Bolland en couleurs pour la première fois, ce qui fait de cet album une édition à ne pas laisser passer.